Se reconnecter à soi-même par l’attention

Se reconnecter à soi-même c’est essentiel. Car qui ne s’est pas senti à un moment donné « happé » par une activité, ou « hors de lui », « déconnecté », « dans les nuages »…? Et c’est bien de cela qu’il s’agit: revenir à soi, reprendre pied. L’attention portée à soi et dans l’instant présent nous y aide, par de petits entraînements réguliers. Voici comment:

Se reconnecter en toute occasion

Maintenant, utilisons l’attention dans l’instant même pour être là physiquement , émotionnellement et mentalement. Ainsi, nous allons nous reconnecter à nous-mêmes par nos sensations et développer un état de plus grande vigilance. Et puis, profitons du contexte des vacances qui nous fournit un ensemble de possibilité assez vastes et faciles:

  • Profitons du paysage et des conditions climatiques
  • Soyons re-connectés à nous-mêmes lors de rencontres avec de nouvelles personnes
  • Goûtons avec tous nos sens les mets et les boissons. Ainsi, découvrons de nouvelles saveurs et textures
  • Et ressentons pleinement nos sourires, nos rires, la détente de nos muscles faciaux et corporels…
  • Les moments qui scandent notre journée de vacances: petit- déjeuner, apéro, sieste, sport, courses, préparation des repas, ballades et randonnées
  • Tous les moments « entre » deux activités, ou « juste avant » de partir ou de faire quelque chose
  • etc.

Se reconnecter avec son corps

Se reconnecter à soi

Plutôt que d’agir machinalement, sans même s’en rendre compte, re-connectons-nous à ce que nous sommes en train de faire. Et entraînons-nous plusieurs fois par jour. Par exemple, lorsque nous nous désaltérons, prêtons attention à toutes nos sensations externes et internes:

  • Voir la bouteille ou le verre, leur forme, couleur et ce qu’il y a alentour, à 360° (vue)
  • Sentir dans ses mains leur fraîcheur, leur texture (toucher)
  • Ressentir ses propres mouvements en attrapant la bouteille ou le verre et en le portant à sa bouche (kinesthésie ou proprioception)
  • Avant de boire, sentir le parfum du breuvage, ou s’il est trop subtil, les odeurs qui règnent alentour (odorat)
  • En buvant, goûter le breuvage, sa saveur, sa texture s’il y a des bulles ou non (goût)
  • Ecouter le bruit de sa déglutition et les sons alentour (ouïe)
  • Enfin sentir à l’intérieur de son corps les sensations de fraîcheur du liquide qui descend, ou même se sentir respirer (cénesthésie)

Se reconnecter et se sentir bien

Vous l’avez constaté au fil de ce blog: l’attention à l’instant présent, dans ses activités, est un entraînement. Plus nous le pratiquons et plus nous connaissons un état de bien-être et d’efficacité. Et, surtout, nous prenons vraiment conscience de nous-mêmes et de ce que nous faisons, petit à petit, en toute occasion. Bien sûr, il est plus facile de s’entraîner dans des moments insignifiants, par exemple « entre » deux activités, ou en buvant un verre d’eau. Et chaque fois c’est une découverte. Alors, profitons!

Partagez si vous aimez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *