Reconnaître ses émotions pour les réguler

Reconnaître ses émotions, c’est le premier pas pour mieux les réguler. Car c’est reconnaître notre mécanisme d’en attribuer la cause à l’autre, ou de l’accuser. Ou bien de partir dans un débat que chacun alimente en défendant son point de vue et sa position. Comme sur la BDReconnaître ses émotions

Reconnaître ses émotions

Reconnaître ses émotions

Reconnaître ses émotions

Par la pratique de l’attention dans l’instant présent, je m’entraîne à prendre conscience des émotions qui m’accompagnent dans la journée. Car elles vont et viennent, s’installent plus ou moins durablement.

  • Parfois elles n’ont rien à voir avec l’activité que je réalise: quand je pousse la porte de chez moi pour aller faire des courses et qu’un sentiment de tristesse surgit.
  • En d’autres instants, elles bondissent et m’assaillent comme un tsunami: colère, énervement, frustration, ennui… Et sont tellement envahissantes qu’elles s’imposent à moi et me dictent mon comportement

Or, il est très simple de s’entraîner à les percevoir dans des moments insignifiants, comme: au réveil juste avant de se lever, se brosser les dents, prendre sa douche, se raser, goûter son petit déjeuner, pousser une porte, marcher… Car à ces moments là, les émotions ne sont pas débordantes et ne dépassent pas notre seuil de tolérance. Et c’est pourquoi nous ne les percevons pas.

Pourquoi reconnaître ses émotions?

Repérer nos émotions nous entraîne à développer notre capacité d’attention en conscience de soi. Et c’est aussi apprendre à vivre avec des émotions et sentiments changeant, en les subissant moins. Ce ne sont plus les émotions qui nous mènent, mais nous qui les manions.

Pour aller plus loin:

Un potentiel de plus La pleine conscience au travail

Ouvrage co-écrit par Sylvie Lara-Labouesse et Nathalie Vanlaethem, Editions Dunod

Suivez-nous sur Facebook

 

 

Partagez si vous aimez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *