La page blanche de l’instant à vivre, en toute occasion

page blancheL’instant présent est comme une page blanche. Non écrite à l’avance, non planifiée, sans to do list, sans objectif, ni contrainte et ni espérance. La page blanche est un livre à écrire, comme chaque instant présent est à vivre pleinement et consciemment. Alors faisons de notre journée et de notre semaine une somme de pages blanches et d’instants présents. Voici quatre occasions à transformer en page blanche.

Chaque pause est une occasion

Quand je fais une pause dans mes activités que ce soit au travail ou ailleurs, je la vis comme une page blanche. Comment? Au lieu de faire « comme d’habitude », de me lever, de me diriger mécaniquement vers la machine à café ou les toilettes… Je vis ce moment comme neuf, sans automatisme. Ainsi, je vide mon corps des tensions, mêmes petites, que je viens d’accumuler. Cela par une respiration consciente et ample, par le senti de toutes les parties de mon corps.

Alors qu’est-ce que j’observe? Qu’est-ce que je ressent?

Tout changement de lieu est à vivre pleinement

Dans une journée, nous changeons assez souvent de lieu, non? Comme le matin, quand je referme la porte de mon domicile. ou quand j’entre dans ma voiture ou dans les transports en commun. Quand j’ouvre la porte de mon lieu de travail. Ou quand j’arrive à l’école de mes enfants. Dans la journée, lorsque je passe d’une pièce à l’autre, d’un univers à l’autre. Généralement, nous vivons ces moments comme un interstice insignifiant, au milieu de nos activités.

Si nous les vivions comme une nouvelle page blanche? Car ils sont chacun un instant à vivre pleinement. Ainsi, je prête attention à ce qui m’entoure, à mes sensations, mes mouvements, mes émotions, mes pensées.

Alors qu’est-ce que je vis et ressens, quand je me libère d’images préconçues et de mouvements automatiques? Quand je m’ouvre à ces instants soi-disant insignifiants ?

Au « je sais », je préfère « je découvre »

« Tout ça, je le sais », me dites-vous, ou êtes vous tentés de dire. Car nous avons plein d’occasions où nous « savons ». Comme tous ces moments où nous sommes convaincus. Où « on ne change pas une équipe qui gagne ». Quand nous détenons la bonne méthodologie, le meilleur processus… Ou « c’est comme ça », « je vais te dire », « je te conseille »…

Nous pourrions suivre la sagesse populaire qui recommande de « tourner sept fois la langue dans sa bouche avant de parler », afin de stopper ce « je sais ». Pourquoi pas? En stoppant mon discours habituel, j’ouvre une porte à la découverte, à l’écoute de moi-même et de l’autre. Alors essayons…

Ainsi qu’est-ce que j’observe? Est-ce que je perçois une autre sensation de moi-même? Même fugace?

A chaque nouvelle rencontre: une nouvelle page blanche

Et si j’écrivais une page blanche avec chaque nouvelle rencontre? Même avec la personne que je vois plusieurs fois dans la journée. Car, c’est un fait bien connu: l’image que je me suis faite de cette personne ne change pas. Alors même que la personne vit des émotions différentes et évolue. Alors essayons…

Ainsi, qu’est-ce que j’observe? Lorsque j’ouvre une page blanche à l’arrivée d’une personne dans mon champ de présence? Que la personne soit connue ou non?

Ainsi la page blanche de ma vie se remplit

Tout est prétexte à vivre l’instant présent, comme une découverte, où j’apprends continuellement. La page blanche se remplit d’une nouvelle perception de moi-même. Bien que les habitudes ancrées, qui forment ma personnalité, ressurgissent régulièrement…Car il n’y a rien à améliorer ni à changer. Il y a juste à être et vivre pleinement chaque instant présent. Et cela opère une transformation interne, une nouvelle liberté.

Suivez nous sur Facebook

Mettez en pratique avec Instagram 

 

Partagez si vous aimez !

1 commentaire sur “La page blanche de l’instant à vivre, en toute occasion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *