Le sens de la vie, et si c’était…

Le sens de la vie, comme une poésie de Brigitte Fontaine.

Le sens de la vie, c’est une question que chacun s’est posée un jour ou l’autre. Voire, se pose encore de temps en temps. Comme cette poésie de Brigitte Fontaine qui m’évoque bien des sentiments…

« Je me suis trouvée là, Dans ce corps inconnu, Pour Dieu sait quel gala, Je ne l’ai jamais su, Soudain parachutée, Dans ce monde étranger, Ange au supermarché, Il m’a fallu danser, La java des terriens, Sans en comprendre rien, J’fais un genre, J’fais un genre humain, J’fais un genre »

Le sens de la vie, et si c’était…

Et si c’était vivre au présent? Comme se reconnecter à soi-même et à la perception de soi à chaque instant. Car ce qui nous éloigne de nous-mêmes c’est tout un ensemble de stimuli. Notamment les stimuli venant de l’extérieur qui nous happent. Comme faire plaisir à l’autre, se conformer à des codes de comportement… Et des stimuli venant de l’intérieur. Comme lorsque nous réagissons sous l’emprise de la colère ou de l’enthousiasme et que nous le regrettons ensuite. Ainsi nous nous sentons comme un fétu de paille balloté au gré des vents, des émotions et des sensations qui nous envahissent au point de nous faire croire qu’ils sont la réalité.

Ma vie se vit au présent

Il suffit de porter son attention à la perception de soi. Si, si c’est assez facile. Car c’est une sorte de prise de conscience de soi-même à chaque instant. Du moins aux instants où l’on se rappelle de porter attention à soi. Ainsi, c’est une discipline quotidienne qui développe peu à peu la conscience de soi. Et en développant notre conscience de soi, notre comportement est beaucoup moins sujet aux vents contraires. Car nous mettons en nous un « maître » qui nous guide.

Partagez si vous aimez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *