Le Fish Power, ou le pouvoir d’être à l’aise comme un poisson dans l’eau

Fish PowerLe Fish Power, c’est votre pouvoir d’être à l’aise comme un poisson dans l’eau. Cette expression nous est parvenue depuis le XIII ème siècle et signifie « être autant à l’aise dans un domaine ou dans un lieu qu’un poisson dans l’eau ». Ou bien heureux. Et c’est bien de cela dont on a envie tous les jours, non? Même et surtout en vacances? Alors en route vers votre Fish Power…

Fish Power: Rééquilibrez votre énergie

Lorsqu’on est mal à l’aise, énervé, sous stress, la tendance est de ne penser qu’à cela. Du coup, nous ruminons sur notre état, nous accusons qui pourrait en être la cause, nous culpabilisons de nous mettre dans tous ces états, nous imaginons des solutions etc. Rééquilibrer son énergie, c’est recentrer son attention de façon consciente sur notre perception sensorielle. Par exemple: voir autour de nous à 360°, écouter tous les bruits du plus proche au plus lointain. C’est aussi sentir les parfums autour de nous, ou le goût de nos aliments et boissons. D’ailleurs boire un grand verre d’eau diminue le stress.

Respirez amplement

Avez-vous remarqué que nous respirions petitement la plupart du temps? Heureusement pour nous, respirer se fait automatiquement! Alors, il est bon de s’entraîner à prendre une vraie grande inspiration de temps en temps. Et en inspirant par le ventre aussi. Cela nous oxygène et nous fait du bien. Et goûtons consciemment ces moments.

Recentrez votre attention sur vous

Notre attention est happée en permanence par diverses stimulations. Ce qui fait que nous sommes tout le temps sollicités, par des gens, par nos désirs, des choses à faire que nous n’avons pas le temps de faire etc… Le rappel à soi, c’est un acte d’attention consciente porté à soi, et qui permet de détendre ses tensions au moment même ou on les sent. Une sorte de méditation de l’instant.

Sortez de votre zone de confort

N’hésitez pas à rencontrer des personnes qui ne sont pas de votre cercle habituel. Ou bien d’essayer une nouvelle activité, sportive, culturelle, associative etc. Plus vous élargissez votre champ d’activités, de rôles, de comportement, moins vous êtes sur les mêmes habitudes et les mêmes ancrages. Essayer la découverte, ouvrez-vous aux autres! Il ne s’agit pas de se mettre en danger non plus. Il s’agit de mettre de la proportion dans sa vie. Et de sortir de sa zone de confort pas à pas, petite action par petite action, mais régulièrement. Et surtout, ce qui compte, c’est l’élargissement intérieur de notre champ de perception et l’ouverture à d’autres habitudes.

Bougez!

Les mouvements que nous faisons agissent en interne. Nous bougeons aussi intérieurement. Ainsi, lorsqu’on subit un stress, en modifiant notre posture, nous baissons le niveau de stress. Nous pouvons aussi, lorsque la situation le permet, se lever, marcher, boire un verre d’eau, parler, écrire etc. Si nous appréhendons une situation à venir: marcher, faire un peu de sport ou d’exercice physique est un bon moyen de libérer son énergie. Il y a aussi le chant, le Yoga…

Apprivoisez le silence

La parole nous sert souvent à nous justifier, à convaincre ou à occuper le vide. Pour certains plus qu’à d’autres. Mais nous connaissons tous cette sensation d’une parole pour « donner le change » ou pour « combler un vide ». Essayons alors cet exercice: stopper la parole une minute. Et goûter ce moment. peut-être que quelqu’un prendra la parole à votre place, et alors? Goûter le silence et le calme qu’il vous apporte.

Entraînez-vous régulièrement

Ces petits exercices simples peuvent être réalisés en situation de pression, de mal à l’aise. Mais surtout, en les pratiquant régulièrement dans des situations courantes et de façon consciente, ils seront plus facile dans les moments cruciaux. Ces petits exercices n’ont d’autres fonctions que de vous aider à porter une attention consciente à vous-mêmes. C’est ainsi que l’on prend conscience de ses tensions et qu’on peut les détendre. C’est aussi de cette manière que l’on acquiert une meilleure connaissance de soi et que l’on peut sortir de ses habitudes trop bien ancrées et qui ne nous servent plus positivement.

Etre à l’aise n’est pas une obligation

Détendez-vous si vous êtes mal à l’aise! Surtout ne culpabilisez pas et ne pensez pas que c’est nul. Car cela ne fait qu’amplifier la sensation de mal-être ou de stress. Nous sommes constamment en équilibre entre bien-être et mal-être… et parfois nous tombons plus d’un côté que de l’autre. Quand nous sommes bien, nous avons tendance à penser que c’est normal. C’est pourquoi, lorsque nous nous sentons moins bien, cela a plus d’ampleur. Alors, acceptez que cela peut arriver, pratiquer les petits exercices de ce billet et laisser passer cet état.

A mes amies Fish Power

Dédicace particulière à mes amies Fish Power, qui savent se retrouver dans la bonne humeur, évacuer le stress ensemble, partager les petits bonheurs.

Crédit photo: merci à Ciker-Free

Suivez-nous sur Facebook

Mettez en pratique avec Instagram

Partagez si vous aimez !

4 commentaires sur “Le Fish Power, ou le pouvoir d’être à l’aise comme un poisson dans l’eau

  1. « Nous sommes de grands fous: « Il a passé sa vie en oisiveté », disons-nous. « Je n’ai rien fait aujourd’hui.-Quoi, n’avez vous pas vécu? C’est non seulement la fondamentale, mais la plus illustre de vos occupations.- Si on m’eût mis au propre des grands maniements, j’eusse montré ce que je savais faire.-Avez-vous su méditer et manier votre vie? Vous avez fait la plus grande besogne de toutes ». Montaigne, sans doute un autre adepte du Fish Power, plus ancien mais tout aussi illustre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *