Es-tu présent à toi-même en cet instant?

Es-tu présent?Es-tu présent à toi-même en cet instant? Sans doute que non. Car nos habitudes de comportement surgissent par automatisme. Nous avons l’habitude de nous assoir de telle façon. De nous lever de telle manière. De dire « bonjour », de saluer, de se laver, de s’endormir etc. toujours identiquement. Et si nous sortions du mode automatique?

Arrêtons de nous disperser

Commençons par « revenir à nous », plutôt que nous disperser. Se disperser? Oui. Dans les pensées qui nous emmènent loin: hier, avant-hier, demain, après-demain, ailleurs, très loin d’ici. On se disperse aussi dans des activités très nombreuses avec des objectifs lointain à atteindre. On se disperse en répondant aux sollicitations extérieures. Comme, par exemple: « il pleut, je reporte à plus tard ma sortie ». Ou: « il pleut, cela me rend maussade », « il y a un rayon de soleil, je vais mieux ». Ou: « il m’a dit que j’étais sympa, ça me rend heureux ». Et aussi: « il m’a dit que j’étais entêté et cela m’a vexé ». Ainsi, va la vie avec son lot de joie et de douleur selon les stimuli. Et nous sommes dispersés par la dépendance à nos réactions automatiques à ces stimuli.

Es-tu présent à toi-même?

Alors comment « revenir à nous »? Etre présent à soi-même et à l’instant présent? Tout simplement en prêtant attention à nos sensations et nos perceptions. Tu trouves cela difficile car cela te demande un peu d’attention chaque jour. Un jour tu y penses et puis tu oublies. Le mode automatique est tellement insistant. Tu as sans doute essayer de te rappeler de toi chaque fois que tu voyais une couleur donnée. Cela a duré 3 jours et puis ensuite tu n’y pensais plus. Tu as essayé de marcher en pleine conscience de toi en déroulant bien tes mouvements ou en sentant ta respiration. Cela a duré quelques temps et puis tu as oublié.

Le post’it comme « rappel à soi »

Aussi, je te propose le post’it. Choisis deux ou trois post’its, de jolies couleurs ou de couleurs vives. Ecris dessus cette phrase: « Es-tu présent à toi-même, en cet instant? ». Et pose ces pos’its dans des lieux de ta vie quotidienne. Par exemple: le miroir de ta salle de bain. Le placard où tu ranges tes vêtements. L’entrée, où tu te chausses et te déchausses. Ou bien: sur ta table de nuit, sur la machine à café, sur le réfrigérateur etc. Ainsi, chaque fois que tu verras le post’it et cette phrase, reviens à toi. Respire et sens ta respiration, l’air frais qui entre par ton nez et l’air chaud qui en ressort. Perçois aussi ton ventre et tes poumons qui se gonflent d’air et puis qui expirent. Sens tes pieds au sol et comme tu es bien en équilibre. Sens l’air de la pièce sur ton visage. Redécouvre la lumière de la pièce où tu es, les odeurs et les couleurs.

Les indicateurs sont simples

Quand je me sens léger, apaisé: je suis plus présent à moi-même. Si je me pose beaucoup de questions, je le suis beaucoup moins. Dès que je cherche un résultat, je ne suis plus dans le présent. Par contre, chaque fois que je suis en découverte, en surprise, je suis bien dans le présent. Chaque instant présent est différent de celui qui vient de passer.

Suivez-nous sur Facebook

Mettez en pratique avec Instagram 

 

Partagez si vous aimez !

1 commentaire sur “Es-tu présent à toi-même en cet instant?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *