Bonnes résolutions de rentrée: pourquoi on ne les réalise pas

Nos bonnes résolutions de rentréeNos bonnes résolutions de rentrée! A chaque retour de vacances, nous sommes plein d’entrain. Ce plein d’énergie renouvelée nous promet que cette fois-ci, on va s’y tenir. Et puis notre entrain s’essouffle… Pourquoi et comment y remédier? Vivre l’instant présent nous est précieux pour tenir nos bonnes résolutions de rentrée.

Une charge en plus de tout le reste

Car souvent une bonne résolution de rentrée, c’est quelque chose à faire ou à découvrir, en plus d’un emploi du temps déjà bien rempli:

  • S’inscrire au cours de Yoga, à la salle de gym, au cours de reliure, à la piscine…
  • Aller plus souvent au théâtre, au cinéma, au restaurant, voir des amis…
  • Se lever plus tôt pour méditer, écrire, arriver à l’aube au travail…

Ou alors c’est quelque chose que l’on souhaite arrêter, car on vient d’en prendre conscience, comme:

Des objectifs placés à l’extérieur de soi

Si l’on regarde bien nos bonnes résolutions de rentrée, nous observons que ce sont des résolutions externes à nous-mêmes. Nous déplaçons notre besoin de bien-être sur des activités à faire ou cesser/diminuer, des denrées à absorber ou à réduire/supprimer…

Alors que le bien-être, ça se trouve en soi et pas ailleurs. Et puis, le bien-être, comme il est là ou il n’est pas là, il est simple et facile d’en repérer la sensation par un peu de présence à soi.

L’attention au présent c’est maintenant

Car l’avantage de la pratique de l‘attention au moment présent, c’est que ça se passe toujours à l’instant même, ici et maintenant. Ce n’est pas un objectif à moyen ou long terme, car c’est tout de suite. Plus qu’un objectif, c’est un chemin. Et que l’on peut prendre à tout moment.

Vivre nos bonnes résolutions de rentrée au présent

Puisque nous sommes encore dans la rentrée, que notre entrain n’est pas totalement épuisé, apprenons à vivre nos bonnes résolutions dans l’instant.

Cessons de papillonner d’une fleur à l’autre

Soyons attentif à nous-même, par nos cinq sens. Goûtons l’air, les parfums, la pluie, les bruits, les couleurs qui changent à l’automne et selon la lumière, les textures de ce que nous touchons, les saveurs de ce que nous absorbons. Revenons ainsi à nous-mêmes chaque fois que possible.

Soyons attentifs à nos sens internes. Sentons avec plaisir nos mouvements de l’intérieur, en les ralentissant par exemple. Percevons notre équilibre et apprenons à détendre les muscles qui ne sont pas sollicités. Sentons nos impulsions internes, celles qui nous indiquent une mauvaise posture, une sensation de faim, de sommeil et écoutons-les.

Accordons de la valeur à nos efforts

Car, dans beaucoup de cas, tenir une bonne résolution implique une modification dans nos habitudes et notre comportement. Or, nos habitudes sont bien ancrées. C’est bien pour cela qu’au bout d’un moment les habitudes reviennent au grand galop.

Et puis, en ayant ajouté de l’impossible dans notre journée, nous nous sentons coupable de ne pas y arriver. Alors s’enclenche un enchaînement de mal-être, par des ruminations ou autres pensées.

Accorder de la valeur à ses efforts, ce n’est pas s’enorgueillir pour un oui, pour un non. Non c’est plutôt, être dans l’instant et faire ce que nous avons à faire, très simplement, sans pensée parasite.

Crédit photo: Pezibear

Suivez-nous sur Facebook

 

 

 

 

Partagez si vous aimez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *