8 mots pièges face au moment présent

8 mots piègesIl y a au moins 8 mots pièges face au moment présent que nous souhaitons vivre pleinement. Car ces mots que l’on pense être une invitation à vivre le présent agissent comme un obstacle.  Ainsi, ce billet vous invite à observer lorsque vous les utilisez et à trouver une antidote ou une alternative plus engageante.

8 mots pièges

Lorsque nous découvrons la pratique de l’attention portée au présent, nous avons tendance à utiliser un langage de mise en condition. Pas de problème jusque là! Mais observons mieux ce que nous disons. Et prêtons attention au moment où nous parlons, que nous les formulions à haute voix ou en nous-mêmes. Car nous n’avons, la plupart du temps, pas conscience de ces petites phrases de rien du tout:

  • « Je vais éviter de …trop divaguer… m’emporter… »
  • « Il faut que…je revienne au présent plus souvent » ou « il faudrait que… »
  • « Je vais corriger…ma façon de faire…ma procrastination…ma dispersion… »
  • « On devrait…pratiquer plus souvent…faire différemment… »
  • « Je vais améliorer…mon écoute…mon flot de parole…ma capacité d’attention… »
  • « Je n’ai pas le temps de… » ou « Le temps me manque pour… »
  • Et puis aussi: « C’est difficile! » ou « ce n’est pas facile! »
  • Enfin, « Je vais essayer de… »

Pourquoi ce sont des pièges

Comme nous avons tellement pris l’habitude d’utiliser ces phrases et ces mots, nous en subissons l’injonction. Or, vivre l’instant présent est une proposition de détente et d’attention ici et maintenant. C’est juste cela, sans jugement, ni effort autre que prêter attention à soi dans l’instant. Ainsi c’est très simple.

Or les « il faut que », « on devrait » sonnent comme une obligation, une contrainte.

Les mots « éviter », « corriger », « améliorer » indiquent une modification de son comportement à atteindre dans un futur plus ou moins lointain.

Les « c’est difficile » ou « ce n’est pas facile » qualifient la pratique, alors qu’il y a juste à être là, présent à soi-même.

Enfin les phrases du type « Je n’ai pas le temps » ou « Le temps me manque » véhiculent une vision de sa journée non engageante.

Les antidotes aux 8 mots pièges

Choisissons des phrases plus engageantes, comme:

  • « C’est maintenant »: surtout si j’ai l’habitude de penser que je n’ai pas le temps. Un conseil: écrire cette phrase sur plusieurs post’it et les placer sur son bureau, dans son sac, dans une poche etc…
  • « Je vais faire… » au lieu de « il faut » ou je dois ». Ainsi, dès que je commence à formuler la phrase habituelle, je la remplace par la nouvelle.

Suivez-nous sur Facebook

Mettez en pratique avec Instagram

 

Partagez si vous aimez !

1 commentaire sur “8 mots pièges face au moment présent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *